vendredi 11 novembre 2016

Leonard Cohen




" C'est par la fêlure que pénètre la lumière "
Nous dit-il
Puissions nous le garder précieusement 

dimanche 16 octobre 2016

L'être aimé




Si l’être aimé est partout,
l’amant est un voile,
mais lorsque Vivre,  en soi, devient
l’Ami, l’amant disparaît.

                                                                                                        Djalâl-Din Rûmi

vendredi 7 octobre 2016

Rûmi dit :


                               

Elle est si proche ton âme de la mienne
Que ce que tu rêve, je le sais.
Les amis connaissent le tréfonds de la pensée de l'autre
Comment serais-je un ami loyal si je ne le savais pas ?
L'ami avec l'ami est comme l'eau limpide ;
En elle, je vois mes gains et mes pertes.
Si, une heure, tu te détournes de moi,
A l'instant même, je sens le fiel en ma bouche.
Heureux le moment où nous somme assis, toi et moi
Différents de forme et de visage
Mais n'ayant qu'une seule âme, toi et moi.
Les couleurs du bosquet et les chants des oiseaux
Nous conférerons l'immortalité,
Lorsque nous entrerons dans le jardin, toi et moi,
Les étoiles du ciel viendront nous regarder ;
Nous leur montrerons la lune et sa lumière, toi et moi
Toi et moi, libérés de nous mêmes, serons uni dans l'extase,
Joyeux et sans vaines paroles.
Les oiseaux du ciel auront le cœur dévoré d'envie
Dans ce lieu où nous rirons si gaiement, toi et moi
Mais la grande merveille, c'est que toi et moi,
Blottis dans le même nid,
Nous nous trouvons en ce moment
L'un en Irak et l'autre au khorassan, toi et moi.


Djalâl-Din Rûmi


mercredi 5 octobre 2016

Pour une mutation intérieure





Pénétrer la pulpe, au-delà de la coque, atteindre au cœur des choses, en ouvrir le noyau pour en libérer l'énergie, cela ne peut se faire par seule voie extérieure si ce n'est en reconduisant le geste dont fait part le mythe de l'exil (appelé “chute” dans le langage religieux), alors que la voie intérieure dont seul dans la création l'Homme est capable, le conduit au cœur de lui-même et le fait alors entrer en résonance avec le cœur de l'univers.
C'est ce chemin-là que nous avons perdu.



                                                                           Annick de Souzenelle